Le marché du pneumatique

Le marché du pneumatique : la production Française face à la mondialisation

Dans un marché mondial qui pesait 180 milliards de dollars en 2014 (1), la France reste un des principaux pays européens producteurs de pneumatiques. Malgré tout, dans un contexte marqué par la mondialisation, l’industrie française du pneumatique peine à résister face aux pays ayant une main d’œuvre bon marché. Michelin l’une des sociétés leader reste historiquement basée dans le Puy-de-Dôme mais le potentiel de développement est ailleurs.

Les grandes entreprises du pneumatique

Les cinq principaux grands manufacturiers de pneumatiques dans le monde sont :

  • Le japonais Bridgestone avec 14,5% de parts de marché en 2014 (1) ;
  • Le français Michelin avec 13,7% de parts de marché en 2014 (1) ;
  • L’américain Goodyear avec 9,1% de parts de marché en 2014 (1) ;
  • L’allemand Continental AG ;
  • L’italien Pirelli.

Pour aller plus loin : voir le détail des marques détenues par chaque entreprise sur Wikipédia

L’industrie manufacturière du pneumatique en France

En France, les principales unités de production de pneumatiques sont implantées en Rhône-Alpes Auvergne. Près de 40 % des effectifs sont localisés dans le Puy-de-Dôme, département d’implantation historique de Michelin. D’autres grosses implantations se situent sur et au-dessus d’une ligne allant des Pays de la Loire à la Franche-Comté (2).

Production de pneumatiques en France : répartition régionale des effectifs

Localisation régionale des effectifs des établissements producteurs de pneumatiques en France (source : Insee, Sirus)

96 % des effectifs salariés de l’industrie pneumatique en France sont employés par les quatre plus importants producteurs mondiaux (Bridgestone, Michelin, Goodyear et Continental) (2).

De belles perspectives pour le secteur du pneu sur les nouveaux marchés

Sur l’horizon 2014-2020, le groupe Michelin anticipe une croissance annuelle moyenne de 2,5 % de la demande de pneus Tourisme et camionnette et de 1,5 % pour le marché des pneus Poids lourd neufs. À long terme, le Groupe s’attend à une progression de la demande de pneumatiques de 1% à 2% par an sur les marchés matures et de 5% à 10% par an sur les nouveaux marchés (1).

Dans ces nouveaux marché il y a entre autre le marché de l’automobile chinois en fort développement et qui ouvre des opportunités de débouchées importantes. Afin de les saisir, les grands groupes de manufacturiers mondiaux du pneumatique y ont installé des chaines de production à destination du marché national. Cela limite, aujourd’hui, le potentiel d’exportation des unités de production françaises vers ces marchés.

Mais cela va plus loin encore, l’Asie devient un important fournisseur pour l’Europe : 15 % des importations françaises proviennent de ce continent, en particulier de Chine, du Japon, de la Thaïlande et de la Corée du Sud. Dans le même temps, les manufacturiers implantés en France exportent à peine 6 % de leur production vers ce continent (2).

Le solde commercial de la France sur les échanges internationaux de pneumatiques est déficitaire. Depuis 2008, les exportations ont baissé de 13 % tandis que les importations ont augmenté de 25 % (2).

Pour aller plus loin : voir le rapport de gestion du Document de référence 2015 de Michelin (pp21-27)

La place de la France en recul également en Europe

Au début des années 2000, la France était le deuxième pays européen producteur de pneumatiques neufs de tourisme derrière l’Allemagne.  Avec 12% de la production européenne, elle se situe désormais également derrière la République tchèque. D’autres pays européens bénéficiant d’une main-d’œuvre à moindre coût prennent une importance grandissante dans la production de pneumatiques telles la Roumanie, la Pologne et la Hongrie (2).

part production pneumatique UE

Part des différents pays de l’UE dans la production commercialisée de pneumatiques neufs pour voiture de tourisme (source : Insee, Eurostat 2014)

La répartition de la production de pneumatiques en Europe est directement liée au choix de développement et d’implantation des grands groupes mondiaux. Michelin est particulièrement présent en France, en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Pologne, en Roumanie et en Hongrie. Goodyear est installé en France, en Allemagne, en Slovénie et en Pologne. Continental est implanté principalement en France, en Allemagne, en Roumanie, en République tchèque et au Portugal (2).

Pour aller plus loin : voir le focus sur la production de pneus en France de l’Insee

Focus sur la distribution de pneumatiques en France

Les entreprises de production de pneumatiques ne prennent généralement pas directement en charge la distribution au consommateur final à l’exception de certains professionnels du transport. Certains distributeurs ont développé leurs enseignes spécialisées comme Euromaster pour Michelin.

Les pneumatiques Tourisme et camionnette sont distribués dans l’hexagone via 4 grands canaux de distribution  (3) :

  • Les distributeurs spécialistes (Euromaster, Point S, Profil Plus, …) ;
  • Les centres auto (Norauto, Feu vert, …) et les centres de poserapide ou Fast Fitters (Speedy, Midas, …) ;
  • Les concessionnaires et agents automobiles (Renault, Peugeot, …), les garages (AD Distribution, …) ;
  • Les pures players Internet, distributeurs ne possédant pas de points de vente physiques (Allo pneu, 123 Pneu, …).

Environ 25 millions de pneus tourisme sont commercialisés en France chaque année. Un tiers concerne des pneus de première monte (pneus équipant les véhicules neufs) et les deux autres tiers des pneus de remplacement. Le poids de la rechange dans le marché du pneumatique diffère profondément de celui des autres équipements pour automobile (4).

La gestion des parcs de pneumatiques Poids lourds (transport de personnes et de marchandises) est elle principalement assurée par les distributeurs spécialistes. Environ 85% des pneumatiques neufs sont vendus par les enseignes de négociants spécialistes auprès des professionnels du transport. Les 15% restant sont commercialisés directement par les manufacturiers (3).

La distribution spécialisée de pneumatique c’est 7 grands réseaux ou groupements, plus de 1000 entreprises et plus de 2200 points de vente et ateliers industriels. C’est le canal de distribution  qui possède historiquement les parts de marché les plus importantes avec environ 35% des ventes directes aux consommateurs finaux, environ 90% des ventes auprès des gestionnaires de flottes de véhicules et des loueurs longue et courte durée et environ 85% des ventes de pneumatiques industriels Poids Lourds, Génie civil ou agraires (3).

Pour aller plus loin : voir les sites Internet du Syndicat des professionnels du pneu et du Syndicat national du caoutchouc et des polymères

Pour vos évaluations et vos tests de dépréciation d’entreprises du secteur des pneumatiques, Primederisque.com fournit chaque mois le coefficient Bêta du secteur des équipementiers, la prime de risque de marché et le taux sans risque.

 

Par Laurent Tarquinj – Fondateur et Gérant de Primederisque.com – Mars 2016

 

Sources :