Les pays notés triple A en 2016

Quels pays sont encore notés triple A en 2016 ?

En juin 2016, les trois principales agences de notation des dettes souveraines ont retiré la note triple A de trois pays, le Royaume-Uni suite au vote sur le Brexit, mais également l’Autriche et la Finlande en raison de mauvaises perspectives de croissance. C’était leur dernier triple A et ces pays quittent donc le club très fermé des meilleurs élèves mondiaux.

Dix pays dans le monde encore détenteurs de la note AAA auprès des trois grandes agences de notation.

Moody’s Investors Service, Standard and Poor’s Global Ratings et Fitch Ratings, les trois principales agences d’évaluation des dettes souveraines, accordent la meilleure note possible à dix pays dont sept en Europe.

Parmi eux, neuf états bénéficient d’une perspective « stable » sur la situation de leur dette : l’Allemagne, l’Australie, le Canada, le Danemark, le Luxembourg, les Pays-Bas, Singapour, la Suisse, et la Suède

La Norvège, quant-à-elle, voit sa note assortie d’une perspective « négative » par Standard and Poor’s en raison des risques que fait peser sur l’économie du pays la baisse des prix des hydrocarbures. L’agence pourrait donc revoir à la baisse la note du pays.

Ces états qui ne font pas l’unanimité sur le triple A

Les États-Unis sont notés AA+ par l’agence Standard and Poor’s depuis 2011 et AAA chez Fitch et Moody’s.

Le Liechtenstein n’est noté que par Standard and Poor’s qui lui accorde un triple A.

La Nouvelle-Zélande n’a plus qu’un AAA de la part de Moody’s. S&P et Fitch lui attribue AA.

Enfin, Hong-Kong est le pays le plus proche de la sortie, son triple A chez Standard and Poor’s étant assortie d’une perspective « négative ». Quant aux autres agences, elles accordent au pays Aa1 pour Moody’s et AA+ pour Fitch.

La France, elle, a perdu son dernier triple A en 2013. Elle est actuellement notée AA négative chez S&P depuis octobre 2014, Aa2 stable chez Moody’s depuis septembre 2015 et AA stable chez Fitch depuis décembre 2014.