La dette de la France plus risquée que la dette belge ?

Le constat est sans appel. À choisir entre la dette souveraine française et la dette souveraine belge à long terme, c’est désormais la seconde qui l’emporte chez les investisseurs. Cette tendance est très nette depuis la mi-février.

Pour ne citer qu’un exemple, les investisseurs exigent lundi 2 mars au matin un rendement de 0,556% pour détenir du papier belge à 10 ans contre 0,597% pour son homologue français. À plus long terme encore (30 ans), les rendements s’élèvent à respectivement 1,334% et 1,412%.

La France bénéficie pourtant d’une note meilleure note que sa voisine. Chez Moody’s, la République française peut compter sur un « Aa1 », deux crans supérieurs au Royaume de Belgique (« Aa3 »). Les deux pays bénéficient d’un rating identique (« AA ») chez Standard & Poor’s et Fitch.

Courbe des taux de la Belgique et de la France

Courbe des taux de la Belgique et de la France

Contacté par Oblis, Jean Deboutte, Directeur Stratégie et Gestion des Risques de l’Agence de la Dette, explique… Découvrez la suite de l’article et plus encore sur Oblis